artur-tumasjan-KZSNMN4VxR8-unsplash
Point de situation (dernière mise à jour 25/08/2021) :

Les conditions pour se déplacer en France et en Europe étant très changeantes du fait de la crise sanitaire, nous avons décidé de créer cette page pour vous aider à y voir plus clair et avoir accès facilement aux informations essentielles pour vos voyages : quels sont les déplacements autorisés, quelles sont les formalités à remplir, quelle est la situation dans les différents pays européens (quarantaine, couvre-feu, confinement…)… Nous actualiserons chaque semaine les informations en fonction de l’évolution de la situation dans chaque pays.

 

Cette page traitera beaucoup de « déplacements pour motifs impérieux ». Vous trouverez ci-dessous un extrait de la liste des motifs indiqués ainsi que les pièces nécessaires pour pouvoir les justifier.

 

Pour des motifs impérieux professionnels :

 

- Missions indispensables à la poursuite d'une activité économique, requérant une présence sur place qui ne peut être différée et dont le report ou l'annulation aurait des conséquences manifestement disproportionnées ou serait impossible (dont les professionnels du transport)

 

Pièces exigibles : attestation de l'employeur, carte professionnelle des équipages du transport international de marchandises, du transport international de passagers, du transport international maritime

 

Pour des motifs impérieux d'ordre personnel ou familial :

 

- Décès d'un membre de la famille en ligne directe d'un frère ou d'une sœur

 

- Visite à une personne dont le pronostic vital est engagé, pour les membres de la famille en ligne directe

 

Les pièces à fournir : acte ou certificat de décès, certificat médical établissant la situation de la personne dont le pronostic vital est engagé

 

Cette page traitera beaucoup de « pass sanitaire ». Voici sa définition : 

 

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid) ou papier, d'une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

 

1. La vaccination, à la condition que les personnes disposent d'un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, soit :

  •  7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca).
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson)
  • 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Depuis le 27 mai, toutes les personnes vaccinées, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le téléservice de l’Assurance Maladie https://attestation-vaccin.ameli.fr . Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé peut retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande.

 

2. La preuve d'un test négatif de moins de 48h pour le « pass sanitaire activités » pour l’accès aux grands événements concernés et maximum 72h pour le contrôle sanitaire « voyages ». Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP (htpps://sidep.gouv.fr). Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application est à la main du patient. Les délais en vigueur pour la validité des tests (48h ou 72h selon les cas) sont stricts au moment de l'entrée sur le site de l'événement ou de l’embarquement (pas de flexibilité à 2 ou 3 jours).

 

3. Le résultat d'un test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois. Les tests positifs RT-PCR de plus de 11 jours et moins de 6 mois (pris en compte à date) permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

 

Sommaire

 

1. FRANCE

2. ALLEMAGNE

3. ROYAUME-UNI

4. ITALIE

5. ESPAGNE

6. PORTUGAL

7. SUISSE

8. LUXEMBOURG

9. BELGIQUE

10. GRÈCE

1. FRANCE

 

A. Déplacements à l'intérieur du territoire français

Plus aucune restriction, hormis pour la Corse où vous devez justifier du pass sanitaire (définition ci-dessus) et remplir l'attestation sur l'honneur suivante : https://www.openfly.fr/contentfiles/external/Déclaration-sur-l-honneur-à-compter-du-16-juillet.pdf

 

B. Hôtels et restaurants 

 

L'extérieur des bars et des restaurants est ouvert et les salles intérieures ont réouvert en partie le 9 juin. Hôtels ouverts. À partir de début août, le pass sanitaire sera exigé dans les restaurants.

 

C. Pour voyager de la France vers l’étranger

 

Dans le cadre de la stratégie de réouverture des frontières françaises à compter du 9 juin 2021, une classification des pays / territoires et des modalités spécifiques d’encadrement des déplacements vers la France sont définies en fonction de la situation sanitaire et de la vaccination des voyageurs. (voir sur le site du gouvernement).

 

Elles sont désignées sur cette page par les catégories 1 (vert), 2 (rouge) et 3 (orange).

 

Il est fortement recommandé de ne pas voyager vers les pays/territoires de catégorie 2 classés « rouges » pour des raisons sanitaires. Pour tous les autres pays/territoires, notamment ceux de catégorie 3 classés « orange » pour des raisons sanitaires, il convient de consulter les Conseils aux voyageurs pour la destination, afin de s’assurer des conditions d’entrée et de séjour en vigueur dans ce pays.

 

Depuis le 1er juillet 2021, le « pass européen », également intitulé « certificat COVID numérique de l’UE », est entré en application dans tous les États membres, avec une période de transition de six semaines.

 

Depuis le 17 juillet 2021, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament ont été levées, quel que soit le pays de provenance. Il reste toutefois fortement déconseillé de voyager vers un pays classé « rouge ». → Pour plus de détails, rendez-vous sur le site du gouvernement.

 

 

Voir les avions disponibles pour voyager en France

 

2. ALLEMAGNE

 

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

 

Depuis le 20 juin 2021, la France et les Départements d’outre-mer ont été retirés de la liste des zones à risque publiée par l’Institut Robert Koch (RKI).

 

Toutefois est maintenue jusqu’au 11 septembre 2021 l’obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou TAG négatif de moins de 48 heures pour les voyageurs aériens à destination de l’Allemagne.

 

Restent considérés comme zones à risque : Corse, Occitanie, PACA, Réunion, Guyane, Martinique et Saint Martin.

 

Pays classé en zone à risque : quel que soit le moyen de transport :

 

  • Obligation d’enregistrement par formulaire électronique ou papier ;
  • Obligation de réaliser un test PCR ou antigène sous 48 heures après l’entrée sur le territoire ou de présenter une attestation de vaccination ou de rétablissement. En cas d’entrée sur le territoire par avion, les mêmes conditions que pour les pays non classés s’appliquent ;
  • Quarantaine de 10 jours qui est levée dès la présentation du test négatif ou du certificat de vaccination ou de rétablissement.

 

Plus de détails ici 

 

B. Formalités à observer :

 

Réaliser un test PCR moins de 72h avant d'aller en Allemagne.

 

C. Hôtels et restaurants

 

Intérieur des bars et restaurants fermés (cela peut varier selon les Länder). Terrasses ouvertes. 

 

Voir les avions disponibles pour voyager en Allemagne

 

3. ROYAUME-UNI

 

 

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

 

Le test de dépistage de la Covid est obligatoire pour les déplacements vers le Royaume-Uni depuis la France. Aussi, le fait de faire un test PCR n’exempte pas la mise en quarantaine à l’arrivée au Royaume-Uni.

La présentation d’un test négatif de moins de 72 heures est obligatoire pour entrer en Angleterre et en Écosse. Il peut s’agir d’un test PCR ou d’un test antigénique, à condition de respecter un seuil de spécificité de 97% et de sensibilité de 80%. Il est de la responsabilité du voyageur de s’assurer que le test qu’il effectuera respecte bien ces critères. Les autorités britanniques mettent à jour une liste des centres en mesure de pratiquer les tests Covid19. Vous devez être en mesure de présenter le certificat original de résultat du test (en anglais, français ou espagnol, les traductions ne seront pas acceptées) qui doit comprendre :

• le nom, qui doit être identique à celui figurant sur les documents de voyage ;

• la date de naissance ou l’âge ;

• le résultat du test ;

• la date à laquelle le prélèvement a été effectué ou reçu par le centre de test ;

• le nom du centre de test et ses coordonnées ;

• le nom du test utilisé. L’embarquement peut vous être refusé si vous n’êtes pas en possession de ces éléments.

L’entrée sur le territoire anglais sans la preuve d’un test négatif est passible de poursuites et d’une amende de 500 livres.

- Tous les voyageurs arrivant en Ecosse, quelle que soit leur provenance, seront soumis à une quarantaine de 10 jours obligatoire. Le coût pour un passager individuel sera de 1750 £, incluant les 2 tests qui seront effectués, les 2ème et 8ème jour de quarantaine.

B. Formalités à observer

Les voyageurs doivent se munir d’attestations spécifiques, disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur

Avant votre entrée au Royaume-Uni (dans les 48h avant votre arrivée), vous devez remplir un formulaire avec vos contacts, votre adresse de résidence ou de séjour et vos informations de voyage. Cette démarche s’effectue sur le site du gouvernement britannique

C. Déplacements autorisés sur place/Confinement

Si vous vous rendez sur le territoire britannique pour une durée inférieure à 10 jours, il conviendra de rester confiné durant la totalité de votre séjour puis de quitter le Royaume-Uni en évitant, autant que possible, d’emprunter les transports en commun pour rejoindre la gare ou l’aéroport.

Le Royaume-Uni n'est actuellement plus dans une phase de confinement.

Les bars et restaurants sont ouverts.

Voir les avions disponibles pour voyager au Royaume-Uni

 

4. ITALIE

milan duomo

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Les voyageurs entrant en Italie en provenance de France doivent, au choix :

  • Ou présenter le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ;
  • Ou présenter la preuve d’une vaccination complète avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson). La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet (14 jours après la dernière injection). Le certificat doit être présenté dans l’une des 4 langues : italien, anglais, français ou espagnol ;
  • Ou présenter un certificat de guérison (ce certificat est valable 11 jours au bout de 11 jours après votre premier test positif et au maximum 180 jours après celui-ci).

B. Formalités à observer

Se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale

C. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Le décret-loi (DPCM) en vigueur du 26 avril au 31 juillet 2021 maintient les régions italiennes en quatre catégories selon le risque de transmission du virus :

Zone rouge pour un risque maximal : Aucune

Zone orange pour un risque élevé : Aucune

Zone jaune pour un risque modéré : Aucune

Zone blanche pour un risque réduit : Toutes les régions.

Le placement d’une région dans l’une de ces quatre catégories est décidé par le ministre de la santé, en tenant compte de nombreux indicateurs. Chaque région peut renforcer les mesures restrictives (au niveau des provinces voire des communes).

Au niveau national, un couvre-feu est en place de 23h à 5h du matin. Il est totalement levé dans les zones blanches (donc partout actuellement).

D. Hôtels et restaurants

Bars et restaurants ouverts.

Hôtels ouverts.

 

 

Voir les avions disponibles pour voyager en Italie

 

 

 

5. ESPAGNE

 

madrid

 

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Tout passager devant se rendre en Espagne par avion ou par bateau, y compris en transit, doit compléter un formulaire personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu’il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire.

La présentation de ce code QR est suffisante pour les voyageurs en provenance de France, à l’exception de la Martinique, la Corse, la Guadeloupe, Guyane, La Réunion, les régions Auvergne- Rhône-Alpes, Bretagne, Grand Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Provence- Alpes-Côte d’Azur.

Toute entrée sur le territoire espagnol en provenance d’une région à risque par voie aérienne (aéroports) ou maritime (ports) est soumise à la présentation de l’un de ces documents, sous format numérique ou papier, rédigé en espagnol, en français, en allemand ou en anglais :

  • soit un certificat justifiant d’une vaccination complète contre la Covid-19 depuis au moins 14 jours. Il doit notamment faire mention de la date de vaccination effectuée, du vaccin administré et du pays de vaccination,
  • soit un certificat de test de dépistage d’infection active, avec résultat négatif, délivré dans les 48h (test antigénique) ou dans les 72h (test PCR) précédant l’arrivée sur le territoire. Il peut s’agir d’un test NAAT (test de détection ARN du Covid-19 : RT-PCR, TMA, LAMP, NEAR…) ou d’un test antigénique inclus dans la liste de la Commission européenne. Les tests salivaires dont le prélèvement n’a pas été effectué en laboratoire, mais à domicile, n’autorisent pas le voyage, ni les « tests rapides » en pharmacie, qui ne donnent pas lieu à un résultat écrit. Le certificat doit notamment comprendre le numéro de document d’identité ou de voyage de la personne testée ;
  • soit un certificat de rétablissement de la Covid-19, valable 180 jours après le 1er test de diagnostic positif. Ce document doit notamment mentionner la date du premier test positif, le type de test réalisé ainsi que le pays où ce certificat a été délivré.
  • soit le certificat Covid numérique de l’UE. Celui-ci intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de moins de six mois.

B. Formalités à observer

Tout passager souhaitant se rendre en Espagne par avion doit compléter un Formulaire de Contrôle Sanitaire (FCS) personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu’il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire.

C. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Déplacements autorisés entre les régions.

Les règles sont diverses selon les régions. Plus d'informations ici : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/espagne/

D. Hôtels et restaurants

Bars et restaurants ouverts. Hôtels ouverts.

 

Voir les avions disponibles pour voyager en Espagne

 

6. PORTUGAL

lisbonne

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Depuis le 1er juillet 2021, les voyageurs présentant un certificat Covid de l’Union européenne peuvent entrer au Portugal continental, quel que soit le motif du déplacement, sous réserve que le certificat en question indique :

  • une vaccination complète, datant d’au moins 14 jours et par l’un des vaccins reconnus par l’Union européenne, entendue comme : = administration d’1 dose pour les vaccins unidose ; = administration des deux doses pour les vaccins à 2 doses ; = administration d’1 dose pour les personnes ayant un antécédent de la Covid-19.
  • ou une immunité attestée par un test positif TAAN réalisé il y a plus de 11 jours et moins de 180 jours ;
  • ou le résultat négatif d’un test TAAN datant de moins de 72 heures ou d’un test rapide antigénique datant de moins de 48 heures ( pas d’autotest). Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de présenter ce certificat ou le résultat d’un test de dépistage.

Sauf à présenter un certificat Covid de l’Union européenne dans les conditions décrites ci-dessus, les mesures suivantes s’appliquent :

Par voie aérienne, tous les voyageurs, à l’exception des enfants de moins de 12 ans, en provenance de l’espace Schengen et de pays associés à l’espace européen (Liechtenstein, Norvège, Islande, Suisse) doivent présenter :

  • un test PCR négatif effectué dans les 72 heures précédant l’embarquement ;
  • ou un test antigénique (TAAN, TRAg) réalisé par un laboratoire et effectué dans les 48 heures précédant l’embarquement. Les autotests ne sont pas acceptés.

A l’arrivée : Les voyageurs à l’arrivée au Portugal (territoire continental uniquement, soit les aéroports de Lisbonne, Porto et Faro) sont tenus : de se soumettre à une prise de température (via un système de caméra thermique) à l’arrivée aux aéroports portugais (dont ceux des Iles de Madère et des Açores) ; de renseigner un formulaire exigé par les autorités de santé portugaises (ce formulaire est communiqué au voyageur par la compagnie aérienne lors de la procédure d’enregistrement en ligne, à défaut, par le personnel navigant pendant le vol – prévoir de se munir de son propre stylo).

B. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Un couvre-feu a été établi dans 45 communes dont Lisbonne et Porto, de 23h à 5h.

C. Hôtels et restaurants

Dans les communes précédemment cirées, les restaurants, cafés et pâtisseries ferment à 22h30 ; le vendredi à partir de 19h00, le week-end et les jours fériés, la présentation d’un test négatif ou du certificat numérique Covid de l’UE (« pass sanitaire ») est obligatoire pour le service en salle.

L’accès aux établissements hôteliers et autres hébergements touristiques sur le territoire du Portugal continental est conditionné par la présentation du certificat numérique Covid de l’UE (« pass sanitaire ») ou d’un test COVID-19 négatif.

Quatre types de tests sont autorisés : test PCR effectué dans les 72 heures précédant sa présentation, test antigénique effectué dans les 48 heures précédant sa présentation, auto-test effectué en présence d’un professionnel de santé ou dans une pharmacie qui peut attester du résultat dans les 24 heures précédant sa présentation ou encore auto-test réalisé à l’entrée de l’établissement en présence et sous la responsabilité du responsable du site.

 

Voir les avions disponibles pour voyager au Portugal

 

7. SUISSE

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Le voyageur qui n’est pas complètement vacciné et qui ne dispose d’aucun justificatif attestant une infection à la COVID-19 au cours des six derniers mois, doit présenter un résultat de test PCR (- 72 heures) ou test rapide antigénique (- 48 heures) négatif, s'il arrive en Suisse par la voie des airs.

Les formulaires d’entrée en Suisse demeurent obligatoires en cas d’entrée en Suisse en avion.

B. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Pas de restriction sur les déplacements à l’intérieur de la Suisse. Pas de couvre-feu ni de confinement.

C. Hôtels et restaurants

Les restaurants sont rouverts depuis le lundi 31 mai.

 

Voir les avions disponibles pour voyager en Suisse

 

 

 

8. LUXEMBOURG

Luxembourg

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Toute personne, à partir de l’âge de 12 ans (et non plus 6 ans), souhaitant se déplacer par transport aérien à destination du Grand-Duché de Luxembourg doit présenter à l’embarquement :

  • Soit un certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet réalisé avec un vaccin ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne des médicaments, à savoir les vaccins des entreprises AstraZeneca, BioNTech/Pfizer, Johnson&Johnson et Moderna, établi par une autorité publique ou médicale d’un État membre de l’Union européenne ou d’un État membre de l’espace Schengen ;
  • Soit un certificat de rétablissement établi par un médecin ou une autorité nationale d’un État membre de l’Union européenne ou d’un État membre de l’espace Schengen pour les personnes qui ont subi une infection SARS-CoV-2 récente endéans les 6 mois avant leur déplacement et qui ont terminé la période d’isolement applicable dans le pays respectif avec disparition de tout symptôme d’infection ; 
  • Soit le résultat négatif (sur papier ou document électronique) d’un test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) pour la détection de l’ARN viral du SARS-CoV-2 (méthodes PCR, TMA ou LAMP) réalisé moins de 72 heures avant le vol ou d’un test antigénique rapide SARS-CoV-2 réalisé moins de 48 heures avant le vol, par un laboratoire d’analyses médicales ou tout autre organisme autorisé à cet effet. Le résultat négatif de l’examen visé devra être présenté, le cas échéant accompagné d’une traduction, dans l’une des langues administratives du Luxembourg ou en anglais, italien, espagnol ou portugais.

B. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Pas de restriction sur les déplacements à l’intérieur du Luxembourg. Pas de couvre-feu.

C. Hôtels et restaurants

Bars et restaurants ouverts mais nécessité de présenter un pass sanitaire à partir de 4 personnes en intérieur et 1à en terrasse. Hôtels ouverts.

 

Voir les avions disponibles pour voyager au Luxembourg

 

 

9. BELGIQUE

Bruxelles

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Le voyage est possible vers la Belgique depuis la France. 

a. En cas de séjour à l’étranger pendant plus de 48 heures ou d’une entrée en Belgique par avion, bateau, train ou bus depuis un pays hors de l’UE ou de la zone Schengen, il faut : remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF) au plus tôt 48 heures avant l’arrivée en Belgique.

b. Les voyageurs en provenance de pays classés par les autorités belges en zone "verte" ou "orange", avec ou sans certificat COVID ne sont pas dans l’obligation de présenter un test PCR ni d’observer une quarantaine (c'est le cas de la France Métropolitaine).

c. Les voyageurs en provenance d’un pays classé par les autorités belges en zone « rouge  » de l’Union européenne sont soumis au test PCR le premier ou le deuxième jour après leur arrivée en Belgique. Les voyageurs ayant en leur possession un certificat COVID ne sont pas soumis de présenter un test PCR ni d’observer une quarantaine.

d. Les voyageurs en provenance d’un pays classé par les autorités belges en zone « rouge  » située en dehors de l’Union européenne sont soumis au test PCR le premier et le septième jour après leur arrivée en Belgique et doivent observer une quarantaine de 10 jours. Les voyageurs ayant en leur possession le certificat COVID sont quant à eux soumis uniquement à l’obligation d’effectuer un test PCR le premier ou le deuxième jour de leur arrivée en Belgique.

B. Formalités à observer

Tous les voyageurs se rendant en Belgique, quel que soit le moyen de transport utilisé, doivent remplir le Formulaire de Localisation du Passager, au plus tôt 48h avant leur arrivée.

C. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Depuis le 8 mai, le couvre-feu sera levé et remplacé par une interdiction de rassemblement dans l’espace public de plus de trois personnes entre minuit et 5h00.

D. Hôtels et restaurants

Terrasses des bars et restaurants ouvertes. Hôtels ouverts.

 

Voir les avions disponibles pour voyager en Belgique

 

10. GRÈCE

Grèce Athènes

A. Tests COVID à réaliser/Quarantaine à observer

Tous les voyageurs, quelle que soit leur nationalité et provenance, doivent obligatoirement présenter à leur embarquement ou aux frontières :

  • Un formulaire de localisation PLF en ligne au plus tard la veille de leur arrivée en Grèce ;
  • L’un des documents suivants, rédigé en anglais, français, grec, allemand, italien, espagnol ou en russe, pour tout voyageur à partir de douze (12) ans ; comportant nom et prénom du voyageur tels qu’indiqués sur son passeport ou carte d’identité :
  • Un certificat de vaccination complète achevée au moins 14 jours avant le voyage ;
  • Le résultat d’un test négatif au coronavirus Covid-19 (RT-PCR) de moins de 24 heures, ou le résultat d’un test négatif antigénique de moins de 24 heures  ;
  • ou la preuve de rétablissement de la Covid en présentant un certificat d’infection à la Covid, établi suite à un test positif d’un test de dépistage (par méthode RT-PCR ou antigénique) délivré par les autorités publiques sanitaires compétentes ou par un laboratoire publique ou privé agréé, datant de plus de 30 jours après l’infection et de moins de 180 jours.

B. Déplacements autorisés sur place/Couvre-feu

Selon les régions, un couvre-feu peut être installé. C'est notamment le cas à Mykonos de 1h à 6h.

C. Hôtels et restaurants

Bars et restaurants ouverts. Hôtels ouverts. 

 

 

Voir les avions disponibles pour voyager en Grèce